Cloud Computing – Cloud Gaming : Tout savoir sur la technologie qui va révolutionner le jeu vidéo

Cloud Gaming Cloud Computing Cloud Computing - Cloud Gaming : Tout savoir sur la technologie qui va révolutionner le jeu vidéo

Si vous avez suivi l’E3 2019 ou l’actualité vidéo-ludique de ces derniers mois, vous n’êtes certainement pas passé à côté de la tendance du Cloud Gaming et du Cloud Computing.

Ces deux technologies assez similaires ont pour objectif final de vous proposer de jouer à n’importe quel jeu récent en qualité maximum depuis n’importe quel appareil connecté à internet. Et quand on dit n’importe quel appareil, cela va de votre Smart TV à votre téléphone, en passant par votre ordinateur un peu dépassé qui prends la poussière dans un placard.

Comment fonctionne le Cloud Gaming ?

Fonctionnement Cloud Gaming Cloud Computing - Cloud Gaming : Tout savoir sur la technologie qui va révolutionner le jeu vidéo

Dans la pratique, ce ne sont pas vos appareils qui s’occupent du traitement des informations de ces jeux, mais des serveurs situés dans des énormes data-center qui vont tout simplement streamer le retour vidéo de votre jeu directement sur votre machine. Un peu à la manière d’un partage d’écran sur Skype ou d’un live sur YouTube.

Différences entre Cloud Gaming et Cloud Computing

On distingue deux types d’offres reposant sur le Cloud, le Cloud Gaming et le Cloud Computing.

  1. Le Cloud Gaming

Le Cloud Gaming, comme ce que proposera par exemple le Google Stadia, est une offre principalement tournée vers le jeu (on l’aura deviné rien qu’au nom). Sony propose déjà un service similaire avec son Playstation Now, et Microsoft s’apprête à entrer dans l’arène avec son xCloud, dont la bêta fermée aura lieu en Europe dès le mois d’Octobre.

Google Stadia Cloud Computing - Cloud Gaming : Tout savoir sur la technologie qui va révolutionner le jeu vidéo

Nintendo reste un peu plus discret à ce sujet, mais témoigne malgré tout de son intérêt, notamment par la mise en place d’un service de Cloud Gaming pour le jeu Assassin’s Creed : Odyssey pour les joueurs résidant au Japon (ou utilisant un VPN, comme ceux d’ExpressVPN). Quand on pense au rapprochement récent entre la firme japonaise et Microsoft, on peut même se prendre à rêver d’une compatibilité du xCloud avec la Switch dans un futur plus ou moins proche.

  1. Le Cloud Computing

Le Cloud Computing, quant à lui, est un service qui va plus loin que le jeu vidéo, puisque proposant l’accès à un véritable ordinateur hébergé dans les nuages. Son porte-étendard le plus connu est très certainement le PC Shadow, de la marque française Blade (cocorico !) qui permet de transformer n’importe quel ordinateur un peu obsolète en véritable machine de guerre !

Shadow PC 1024x438 Cloud Computing - Cloud Gaming : Tout savoir sur la technologie qui va révolutionner le jeu vidéo

Quelques défauts du Cloud Gaming & Cloud Computing

Bien que le futur du Cloud Gaming / Computing semble radieux, il existe néanmoins quelques obstacles que les fournisseurs de service devront surmonter pour proposer une expérience suffisamment agréable pour nous faire quitter nos consoles de jeux physiques. En premier lieu, le nombre de serveurs et le débit de connexion nécessaire pour obtenir une qualité de jeu satisfaisante.

En effet, la plupart des offres de Cloud Gaming nécessitent un débit minimum de 10 Mbit/s, ce qui signifie qu’une connexion à internet via fibre optique est obligatoire pour pouvoir utiliser ces services.

Google ou Microsoft n’auront aucun mal à palier à ce souci, ces derniers ayant des Data Center presque partout dans le monde, mais qu’en est-il d’une entreprise plus modeste, comme Blade ?

Deuxièmement, le catalogue de jeux disponibles. Hormis dans le cas de l’utilisation du Cloud Computing, dans lequel vous pourriez tout simplement importer vos jeux achetés sur Steam et consorts, les offres de Cloud Gaming vous forceront à passer à nouveau à la caisse (dans le cas du Google Stadia) ou à vous contenter du catalogue disponible (comme pour le Playstation Now, qui ne propose qu’une sélection parmi les jeux PS2, PS3 et PS4).

Des offres comme le UPlay + d’Ubisoft proposeront aux utilisateurs de Cloud Gaming d’avoir accès à toute la ludothèque d’un éditeur donné, mais devront donc s’acquitter d’un abonnement supplémentaire.

Et pour finir, une problématique liée à la plupart des services « dans les nuages », comment faire en sorte que les offres proposées soient en accord avec les législations de tous les pays où elles seront disponibles.

GTA V est un exemple qui vient directement à l’esprit. Le jeu est interdit en Australie et au Brésil, dès lors, que se passe-t-il si je veux y accéder avec mon offre de Cloud Gaming depuis l’un de ces pays ? Le jeu que j’aurai acheté me sera-t-il tout simplement inaccessible ? Pourrais-je contourner la loi locale car mon compte de Cloud Gaming serait lié à une adresse française ? Aurons-nous des offres zonées, à l’image du catalogue de Netflix qui ne propose pas les mêmes séries d’un pays à un autre ?

Voici les problématiques auxquelles devront répondre les acteurs de ce nouveau marché s’ils désirent proposer un service qui convaincra le plus grand nombre !

Interactions du lecteur

Commentaires

  1. Anonycool2349 a écrit

    Mais et nos fournisseurs d’acces a internet il vont devoir mettre la marche plus haut du point de vu vitesse de connexion dans ce cas

  2. Pierrot a écrit

    C’est vraiment une innovation. Domage que nous ne puissions pas y acceder à cause de notre connexion Internet lent et cher en RDC. Merci quand même pour l’info.

  3. Yannick Ndyanabo a écrit

    Merci encore une fois pour cette information mais je m’en vais vous poser une question de savoir le jour où vous publier des nouvelles informations afin de ne pas rater aucune des vos informations …merci #243

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.